Poser des bourrelets de portes ou de fenêtres

Adaptés aux portes ou aux fenêtres, les bourrelets empêchent l’air de passer. Ils permettent de conserver une température constante à l’intérieur d’une maison et d’assourdir légèrement les bruits extérieurs. N’hésitez pas à en poser dès que l’ajustage d’une porte ou d’une fenêtre vous parait défectueux.

Les bourrelets de papier

Peu esthétiques, ils sont réservés aux portes (ou fenêtres) de buanderie, d’arrière-cuisine ou de garage. On les fabrique soi-même en découpant selon l’épaisseur nécessaire, une bande de papier journal de la longueur voulue et d’une largeur d’environ 4 cm.

Appliquez ensuite ce bourrelet sur le châssis ouvrant et fixez-le à l’aide de punaises espacées régulièrement tous les 5 cm.

Ces bourrelets peuvent également être confectionnés en papier goudronné.

Les bourrelets de feutre simple

Ce sont de simples bandes de feutre gris clair. Elles sont vendues en rouleaux de 6 m X 40 mm de large et 3mm d’épaisseur. De pose facile : on les fixe au châssis dormant à l’aide de pointes enfoncées régulièrement tous les 5 cm.

Les bourrelets adhésifs de mousse de plastique

Ils font également partie de la catégorie des bourrelets simples. Leur pose
est rapide et leur prix très abordable. Ils se présentent sous forme de ruban blanc de 4 ou 6 m de long et en différentes largeurs.

Une fois la pellicule de protection ôtée, ils s’appliquent sur toute surface propre, sèche et non grasse, par simple pression du pouce. Qu’il s’agisse d’une porte ou d’une fenêtre, fermez-la quelques minutes, immédiatement après la pose, afin que l’adhésif « prenne » d’une façon uniforme.

A savoir : il existe un bourrelet adhésif très pratique d’emploi. Sa présentation astucieuse évite de sortir tout le rouleau de mousse de plastique. Il vous suffit, comme pour un rouleau de Scotch, de tirer simplement la bande et de la couper à la longueur voulue.

Les bourrelets de moleskine à clous

Les bourrelets de moleskine avec intérieur de coton cardé se posent généralement en feuillure. Leur patte de fixation est renforcée et leur partie apparente, renflée, est très efficace pour empêcher l’air de passer.

Lavables, ils existent en blanc, gris (clair ou foncé), vert, marron. Ils sont vendus en rouleaux de 6 m, avec les clous laqués nécessaires à la pose. L’épaisseur varie entre 2 et 4 cm.

Les joints métalliques

Ils se présentent sous forme de lamelles d’acier ou de laiton, et sont le plus souvent cloués, parfois rivés, dans la feuillure des portes ou des fenêtres. Ils sont généralement vendus en bandes perforées (16 mm pour fenêtre et 24 mm pour porte) avec pointes de fixation.

Pour les poser il suffit de couper la bande à la longueur voulue, simplement à l’aide de gros ciseaux, et de la clouer en veillant à ce que le bord libre soit vers l’extérieur et le bord clouté à l’intérieur.

Ils jouent le rôle de ressort lorsqu’on ferme la porte ou la fenêtre, sont à peine visibles et inaltérables.

Les bourrelets automatiques

On les utilise uniquement pour garnir le bas des portes. Ils se présentent sous forme d’une lame à charnière, en métal inoxydable. Une partie de la lame enserre une bande de Bulgomme. L’extrémité (gauche ou droite suivant le sens d’ouverture de votre porte) est munie d’un doigt à roulette qui, une fois la porte fermée, sera perpendiculaire au sol (appuyé sur le chambranle au même niveau que la porte) et abaissera le Bulgomme. Lorsque la porte est ouverte, la lame prend une position horizontale au sol et soulève le Bulgomme.

Pour poser ce bourrelet, il faut toujours se placer du côté intérieur de la porte. Si le bourrelet est plus long que la porte, dégagez le Bulgomme jusqu’à la limite de la coupe et ôtez la partie superflue à l’aide d’une scie à métaux.

Le bord supérieur de la charnière doit se trouver à 40 mm du sol, environ. Pour assurer un bon fonctionnement du doigt à roulette, il suffira de mettre une goutte d’huile de temps à autre sur le ressort. Ce bourrelet est fourni avec vis, doigt à roulette, plaque pour chambranle en des dimensions variant de 60 mm à 100 mm de largeur.