La composition du jardin : partie 1

L’établissement d’un projet de jardin doit commencer par un examen minutieux des données du milieu : climat, nature du sol, dimensions, exposition du terrain et situation par rapport à la maison.

La structure de base de l’ensemble, elle, sera conçue en fonction des principes suivants : combinaison harmonieuse entre les espaces verts et les lieux de promenade, délimitation des surfaces réservées à des activités particulières (potager, piscine, serre, etc.), agencement des allées et autres passages.

Le choix des espèces de plantes

Il faudra ensuite choisir, en tenant compte de leurs facultés d’adaptation, de leur forme et de leur taille, les différentes espèces de plantes qui seront employées.

Lors de l’élaboration d’un jardin, il faut tenir compte du développement de la végétation. Certaines espèces de plantes vivaces atteignent lentement leur maturité. On devra donc prévoir la surface qu’elles occuperont une fois leur croissance achevée.

En attendant, seront plantées des fleurs annuelles et bisannuelles, qui occuperont une large place dans cet espace de verdure nouvellement créé. L’emplacement réservé à celles-ci diminuera progressivement à mesure que croîtront les végétaux vivaces et les arbres de haute futaie.

Le jardin ne doit pas être une exposition permanente d’échantillons végétaux. Sa réussite dépend de l’assemblage plus ou moins harmonieux des nombreuses varié- tés de formes et de couleurs, sans oublier de tenir compte des différentes époques de floraison.

Ces problèmes d’association doivent être envisagés avant de réaliser un jardin, une terrasse, ou même une bordure de fenêtre fleurie, afin que l’ensemble soit équilibré, que les feuillages des différentes plantes se combinent agréablement et que le rapprochement des formes produise un heureux effet.

Il est rare que  des fleurs aux tons nuancés s’accordent mal; il n’en reste pas moins qu’une composition originale demandera du goût et de l’imagination, pour obtenir des assemblages particulièrement esthétiques, aussi bien dans les gammes monochromes que dans les associations polychromes. L’arrangement d’un jardin est une forme d’expression au même titre que l’ameublement ou la décoration d’une maison.

Plus le terrain est petit, plus le soin apporté aux détails est déterminant. Si les variétés végétales sont en nombre limité, les éléments décoratifs le sont également. Il est nécessaire que les murs, les clôtures, les marches, les vases, les dallages, les éclairages, les bassins semblent imposés par le milieu. Cela implique un soin particulier dans le choix des matériaux et objets utilisés.

L’élaboration des projets tient compte de ces principes. Cependant, aucun d’entre eux ne doit être considéré comme intangible. Il s’agit seulement d’envisager une série d’hypothèses tentant de cerner les problèmes qui se présentent le plus souvent.