Entretenir ses plantes pendant les vacances

Toute longue absence pose le problème des plantes, et d’une façon encore plus impérative pendant les vacances d’été, époque où les végétaux réclament plus qu’à un autre moment des arrosages fréquents.

Aucune méthode n’est susceptible de suppléer complètement à un manque total de soins pendant plusieurs semaines. Tout au plus peut-on envisager quelques astuces qui fournissent aux plantes un minimum d’humidité les empêchant de dépérir complètement. Mais ne comptez pas trop les retrouver dans l’excellent état de votre départ.

En fait la seule solution véritable est de charger quelqu’un de leur prodiguer, en votre absence, les soins dont elles ont besoin. Ce n’est pas toujours possible. Alors recourez à quelques palliatifs.

Le jardin

Creusez une cuvette dans un endroit un peu ombragé et garanti du vent. Remplissez-la de tourbe humide dans laquelle vous enterrez les pots. S’il pleut tant soit peu, vos plantes ne souffriront guère, du moins du manque d’eau.

N’omettez pas de disposer autour un appât anti-limaces, sinon vous risquez de trouver des feuil- les dévorées.

La capillarité

Une mèche de coton ou d’amiante plonge dans un bac plein d’eau, se trouvant à côté ou sous la plante. Elle amène l’eau dans la terre des pots.

Le goute à goutte

Un tuyau muni d’un petit robinet laisse s’écouler très doucement l’eau provenant d’une réserve ou directement de l’adduction d’eau.

L’ambiance humide

Les pots sont disposés dans un grand récipient, sur des briques baignant dans l’eau ou dans de la tourbe humide.

La réserve d’eau

Elle s’entend pour les pots et jardinières en comportant une. Elle est rarement suffisante pour abreuver une plante pendant un mois. Elle peut être complétée par le goutte à goutte ou un système amenant l’eau par capillarité.