Les défauts possibles en peinture : comment les corriger ?

S’il est plus facile de prévenir que de guérir, et s’il vaut mieux prendre avant de commencer toutes les précautions voulues pour éviter les imperfections, vous pourrez néanmoins avoir à remédier aux défauts qui apparaîtront une fois le travail fini.

Cloques et boursouflures

Elles sont causées par l’humidité, ou par la résine emprisonnée sous la couche de peinture. Coupez les cloques avec un couteau bien affûté ou une lame de rasoir, et nettoyez l’emplacement. Appliquez du bouche-pores, poncez après séchage pour égaliser.

Déposez une goutte de peinture au besoin, si un creux s’est produit; poncez de nouveau après séchage, et peignez.

Fissures dans le plâtre

Les fissures sont assez fréquentes dans les enduits de plâtre. S’il s’agit d’une fissure de la largeur d’un cheveu, à peine visible, rebouchez-la avec un produit du genre Alabastine. Plus large, elle peut être rebouchée avec un produit à base de cellulose. Si c’est une très grande fissure, vous devrez utiliser du plâtre.

Commencez par dégager la fissure à l’aide d’un couteau à reboucher et du triangle, si elle est large, en faisant tomber les parties désagrégées, et au besoin en taillant l’enduit pour produire une surface nette. Brossez avec un vieux pinceau, et préparez le produit (ou le plâtre) nécessaire au rebouchage.

Mouillez la fissure soit à l’éponge soit à la brosse, et appliquez le plâtre ou le produit avec le couteau à reboucher en remplissant bien le creux.

Nivelez ensuite en passant l’arête du couteau sur la fente, bien à plat. Lorsque la partie rebouchée sera complètement sèche, poncez au papier de verre fin tendu sur le bloc à poncer de façon à affleurer la surface et à faire disparaître en même temps les petites aspérités qui se produisent.

S’il s’agit de fissures très larges, remplissez-les en deux ou trois fois, en laissant sécher les couches successives. En séchant, plâtre et enduit cellulosique ont tendance à gonfler un peu plus que les surfaces qu’ils relient.

Une bonne façon de procéder, dans le cas des fissures larges, consiste à remplir avec du plâtre ou de l’enduit cellulosique jusqu’à 2 mm du bord et d’achever le rebouchage à l’Alabastine, plus facile à affleurer après séchage.

Craquelage

Ce terme s’applique aux fissures qui se produisent dans la peinture lorsqu’on applique deux couches de peinture de composition différente l’une sur l’autre. Elles sont dues à une mauvaise adhérence entre ces couches.

Si le craquelage est très étendu, toute la surface devra être décapée et une nouvelle couche de peinture, judicieusement choisie, appliquée.

Trous et creux

Pour boucher des trous, ou des creux provoqués par des coups, faites disparaître d’abord toute trace de peinture, en grattant le plâtre, puis rebouchez. Poncez en nivelant, lorsque le rebouchage sera complètement sec.

Passez ensuite une petite couche d’apprêt avant de peindre.

Efflorescences

Un dépôt blanchâtre sur le plâtre, le béton, la pierre ou la brique est souvent produit par l’alcalinité qui finit par percer la surface peinte.

Décapez les surfaces atteintes en raclant la peinture. Laissez sécher assez longtemps, essuyez bien puis, avant de repeindre, appliquez une couche d’apprêt résistant aux alcalis.

Ces efflorescences se produisent souvent dans les constructions neuves, mais elles peuvent se prolonger des années durant, si les murs restent humides. Si, au bout de dix-huit mois, les efflorescences continuent à apparaître sur les murs d’une maison neuve, recherchez les causes de l’humidité avant de vous attaquer au mal qui n’en est que la conséquence.

Lorsque la peinture pèle

La peinture pèle quelquefois, film de peinture se décollant par petites plaques ou par bandes, par suite d’une mauvaise préparation du subjectile, ou à cause de l’humidité, ou d’efflorescences mal essuyées. Si le dommage est étendu, la surface doit être décapée et bien préparée avant d’être repeinte avec la peinture qui convient. Si les dégâts sont minimes, procédez comme pour les cloques.

Moisissures

Elles se manifestent d’habitude dans les cuisines ou dans les salles de bains, où règne une température relativement élevée, avec une humidité presque constante.

Les moisissures apparaissent en petites plaques brunes, rouges ou noires sur la surface peinte, et souvent à proximité de parties en fer (aux fenêtres par exemple). Ne confondez pas taches de rouille et moisissures.

Traitez ces dernières avec un fongicide liquide, nettoyez et passez une couche de peinture si nécessaire.

De grandes taches de moisissure sur un mur indiquent une pénétration de l’humidité dans la masse, surtout si l’enduit de plâtre s’effrite. Si les moisissures sont causées par la condensation (cuisines et salles de bains, notamment), améliorez l’aération, var exemple en posant un aspirateur de buée.